Les bienfaits du yoga sur les règles

Bien qu’on puisse profiter pleinement de ces vacances d’été pour pratiquer le yoga au maximum, chez les femmes, il se peut que quelques désagréments ne surviennent malgré tout, à savoir les règles.

Faut-il éviter la pratique du yoga pendant la période menstruelle ? Une question que plusieurs femmes se posent en effet. On dira surtout que cela dépend de la personne concernée, si celle-ci vit ses règles douloureusement ou normalement.

Dans le cas où cette période impose d’atroces souffrances, il est évident que le yoga sera donc à bannir pour quelques jours. Mais quoi qu’il en soit, la pratique du yoga pendant les règles n’est pas contre-indiquée. Néanmoins, certaines postures seront à éviter durant cette période.

À adapter selon la période menstruelle

Au contraire, durant les règles, le yoga ne peut être que bénéfique pour l’accoutumer. Pendant cette période, les femmes ont tendance à être nerveuses, stressées, irritables et fatiguées. Leur énergie est au plus bas niveau, aussi, elles demandent à pratiquer le yoga en douceur, même si certaines préfère garder un rythme constant malgré tout.

Ce qui est certain c’est que cet art va leur permettre de retrouver un niveau d’énergie plus favorable, d’apaiser les douleurs, les crampes et le stress. Des centres comme onlyoga proposent même des séances de yoga exclusivement dédiées pour les femmes en règle.

Comme c’est une période à prendre au sérieux pour la gent féminine, autant suivre des indications spécialisées d’un professeur de yoga expérimenté pour se mettre à l’abri des risques. De plus, tel que nous l’avons mentionné ci-dessus, certaines postures seront déconseillées pendant les règles, à savoir les postures de torsion profonde ou Ardha Matsyendrasana, qui peuvent accroître les saignements à cause des tensions qu’elles génèrent au niveau du ventre.

Il y a aussi les postures inversées, comme la Sarvangasana ou la Sirsasana, qui sont susceptibles d’arrêter les saignements et les règles, mais qui vont aussi les rendre plus abondants lors du prochain cycle, et peuvent même jusqu’à provoquer l’endométriose.

Les postures de yoga à adopter

Mais pourquoi donc dit-on que le yoga peut soulager les règles ? Tout simplement parce que grâce aux postures adaptées à cette période, on peut vite redécouvrir toute l’énergie nécessaire pour continuer de profiter de ces vacances d’été. On entend par adaptées, des postures douces qui ne vont pas forcer à réaliser des positions plus complexes et qui demandent plus d’efforts physiques. Au contraire, on va privilégier de celles qui peuvent soulager toutes les douleurs relatives à cette période.

On notera pour cela :

  • La posture de l’enfant ou Balasana, qui est d’ailleurs une posture très connue et propice pour la détente en yoga.
  • La posture du cadavre ou Savasana, qui consiste à réaliser un relâchement total des muscles et de l’esprit, très pratique pour régénérer son énergie et faire le vide.
  • La posture du chien tête en bas ou Adho-mukha-svanâsana, qui permet de détendre l’abdomen, le bas du dos, la colonne vertébrale et de dynamiser le corps. Elle est parfois douloureuse durant les règles.
  • La posture du chat ou Marjarasana, qui améliore la circulation du flux d’énergie dans l’organisme et permet de détendre le dos.
  • La posture de la déesse du sommeil ou Supta Baddha Kanasana, aussi connue pour apaiser les douleurs menstruelles et idéale pour la détente.