5 conseils pour brûler encore plus de graisse pendant votre HIIT

L’entrainement par intervalles est de rigueur pour l’homme d’affaire que vous êtes, il vous correspond puisque vous êtes très occupé et n’avez que peu de temps pour brûler vos graisses.

Voici quelques tips qui vous permettront de rentabiliser ces entrainements encore plus !

Faites le boulot ou restez chez vous

Ces quelques minutes mises en parenthèse dans votre emploi du temps doivent être efficaces, hors de question de ne pas se donner à 100%. En fait, pour des résultats maximum, vous devez vous situer entre 90 et 100% de votre effort maximum durant l’intervalle d’une trentaine de secondes. Concrètement, cela signifie que vous n’êtes pas capable de parler, vous êtes à bout de souffle.

En travaillant en anaérobique (dépourvu d’oxygène) vous produisez de l’acide lactique, qui déclenche de l’adrénaline, qui elle-même est très utile pour déloger la graisse corporelle.

Entre 15 et 30 secondes de travail, c’est l’idéal, moins, vous n’aurez pas les bénéfices, plus, vous serez susceptible de mal faire les mouvements.

Go hard or go home !

Assurez le repos

Afin de tirer un maximum de bénéfices de ces entrainements, vous ne devez pas négliger les intervalles de repos, le ratio idéal pour un entrainement de 20 minutes est 30 secondes de travail pour 45 secondes de repos, voire une minute entière.

Vous reposer autant pourrait vous faire penser que vous tricher, mais c’est bien ce dont vos muscles ont besoin, du temps pour renouveler leur stock en oxygène et en glycogène.Si vous vous reposez trop peu, vos muscles risquent de cataboliser.

Vous ne vous reposez pas parce que vous êtes faible, mais parce que vous voulez rester fort !

Plus de batterie..

Bien sûr, vous ne trouverez pas votre rythme idéal dès les premiers entrainements, votre fréquence cardiaque va lourdement augmenter à mesure que vos muscles demandent un excès d’oxygène. Alors oui, peut-être que vous allez trouver les pauses insuffisantes pour réattaquer à votre plein potentiel. Si c’est le cas, n’hésitez pas à vous munir d’un cardio fréquencemètre et repartir de plus belle lorsque ce dernier indique que vous êtes à 65% de votre fréquence cardiaque idéale.

Pour taper encore plus dans les graisses

Pour assurer une bonne efficacité, vos muscles tapent dans vos réserves de glycogènes, pas dans vos stocks de graisse, c’est important à comprendre. Cela peut donc sembler à l’opposé de ce que l’on recherche, mais il n’en est rien, la perte de poids est un peu plus subtile.

L’entrainement HIIT entraine le déclenchement d’hormone de croissance et de testostérone, tous deux jouant un rôle clé dans la métabolisation des graisses. Pour de meilleurs résultats, il faut donc créer un pic hormonal en incorporant des mouvements très complets comme les burpees dans vos sessions d’entrainement, il faut aussi s’assurer de les exécuter le plus rapidement possible.

Dernier point, ne vous attendez pas à une partie de plaisir !

Une nouvelle EPOC…

Une fois votre entrainement terminé, vous quitterez le gymnase avec un effet impalpable dans votre corps…l’afterburn.

Et c’est là toute la magie du HIIT, car à l’inverse d’un travail cardio traditionnel, tout se passe après l’entrainement majoritairement !

Comprenez que vos muscles ont demandé énormément d’oxygène, et votre corps à cette dette en oxygène à rembourser, ce qui crée quelque chose que l’on appelle l’EPOC pour Excess Post Exercice Oxygen.

Pour faire simple, vous allez continuer de brûler des calories pendant des heures et des heures après l’entrainement, vous pouvez augmenter ce phénomène en restant actif, tentez donc de faire votre entrainement AVANT une journée de travail et non après, sans quoi vous aurez plus de chances de plonger dans votre canapé et ne pas maximiser les effets de votre EPOC..