5 astuces mentales à faire quand on panique

Si l’anxiété est sur le point de prendre le meilleur sur vous, tentez d’appliquer ces petites astuces mentales pour vous en défaire et ainsi rester maître de votre esprit. Votre audience vous attend, on y va !

Soyez l’homme avec un plan

Dans les scénarios de haute pression dans lesquels l’adrénaline vous envahit, il est possible que vous vous sentiez très vite pris au dépourvu, incapable de réfléchir ni même faire preuve de logique.

Adoptez alors la stratégie qu’emploient certains des plus grands athlètes de cette planète, le fameux “what if”. Que va-t-il se passer si…? Posez-vous cette question bien avant un moment où l’anxiété pourrait se montrer et préparez un plan B, C et même D, ce pour toutes les situations possibles.

Ne jamais imaginer le pire

En plus de biaiser votre pensée, une surcharge d’adrénaline peut carrément vous bloquer physiquement. Pour que cela ne vous arrive pas, adoptez une doctrine semblable à celle de Fight Club : “ne jamais parler de craquer sous la pression”. En effet, il a été prouvé que le simple fait de penser à un plantage durant une performance augmente les règles de plantage.

Plus facile à dire qu’à faire, certes.

Flottez comme un papillon

Un esprit de vainqueur n’est malheureusement pas suffisant pour annihiler les symptômes psychologiques. La prochaine fois que vous sentez des papillons dans votre ventre au moment de monter sur scène, dites-vous que c’est le signe que votre corps est prêt pour le show ! Dites-vous : “c’est ce que je veux, je suis prêt à y aller”.

Plus d’argent, plus de problème

Certaines motivations financières comme une promotion ou une prime sont capables d’activer l’esprit de récompense de votre cerveau. Cette sur activité cognitive peut engendrer certaines petites voies internes qui vous disent “j’espère que tu ne vas pas te foirer…”, surtout à l’approche du moment fatidique.

Il est alors recommandé de lister toutes les victoires et gloires que l’on a eues, afin de focaliser sur le positif et améliorer sa confiance en soi.

La victoire est en vue

Le stress peut avoir des conséquences que l’on ne remarque pas forcément aux premiers abords, comme de passer le cerveau d’un état “autopilote” à un état très conscient. Cela peut avoir pour effet d’interrompre la communication entre l’esprit et le corps. Cela porte un nom : la paralysie par l’analyse.

Pour empêcher cette réponse, imaginez-vous en train de faire votre performance sans aucune erreur, cela marche autant sur un terrain de sport qu’au bureau.