L’éjaculation précoce, un problème avec des solutions ?

Comment savoir si vous avez ce problème et s’il y a des solutions pour pouvoir s’en sortir ?

Nous avons écrit cet article afin de vous informer simplement sur ce problème qui touche beaucoup plus d’hommes que nous pouvons le croire.

Combien d’hommes sont-ils touchés par un problème d’éjaculation précoce ?

Environ 20% des hommes en France ont des troubles d’éjaculations précoces.

Il faut bien noter qu’il ne s’agit pas d’une maladie mais bien d’un trouble fonctionnel. Ce problème peut s’avérer être présent depuis la naissance, causant une éjaculation rapide lors de l’échange sexuel qu’il est impossible à retarder. Dans les pays occidentaux, les hommes touchés par des troubles d’éjaculations précoces tourne étrangement vers un pourcentage beaucoup plus bas, soit celui de 7 à 10%. Seulement 13% des personnes touchées disent avoir consulté ou vouloir consulter un spécialiste à propos de ce problème.

Qu’est-ce que l’éjaculation précoce ou prématurée ?

Il y a eu des études pour connaître la moyenne du temps entre la première pénétration du pénis dans la voie vaginale et le moment de l’éjaculation, appelé l’IELT. Il se trouve que la moyenne globale tourne autour du 5 à 6 minutes. Pour les personnes qui ont des troubles d’éjaculations prématurées, cette moyenne se retrouve autour des 30 à 60 secondes, et un faible pourcentage éjacule au-delà de la première minute.

Quelles en sont les causes ?

Les causes exactes de l’éjaculation précoce sont encore inconnues, mais certains facteurs biologiques pourraient être derrière ce problème :

  • une hypersensibilité des récepteurs nerveux
  • une inflammation de la prostate (appelée aussi prostate chronique)
  • des anomalies au niveau de la glande thyroïde
  • une hypersensibilité du gland
  • une hyperexcitabilité du réflexe d’éjaculation
  • une maladie neurologique
  • et même certains facteurs psychologiques et environnementaux pourraient affecter indirectement ce problème

Quels pourraient être ces facteurs qui affecte le temps d’éjaculation ?

En effet, certains effets environnementaux comme le manque de soleil pourraient être liés à l’éjaculation prématurée.

Le soleil étant une source très importante de vitamine D et ayant aussi des effets thérapeutiques naturels, il est crucial dans l’équilibre psychologique d’un homme. Une mauvaise alimentation est souvent liée à ce genre de problème. Il est conseillé d’évaluer son mode de vie personnelle avant tout pour voir s’il n’y aurait pas des solutions simples qui pourraient venir en aide.

Quelquefois, seuls des petits changements d’habitude sont nécessaires pour retarder les éjaculations lors des activités sexuelles.

Les symptômes d’anxiété et dépression, est-ce normal ?

Les hommes qui souffrent de ce trouble fonctionnel peuvent développer de l’anxiété et cela peut même mener vers des conséquences psychologiques plus graves comme la dépression. Surtout dans un couple, l’homme et sa partenaire pourraient développer un inconfort grandissant.

Il est conseillé de rencontrer un psychologue ou un sexologue si le problème devient trop important avant que des conflits émotionnels intenses s’installent entre deux amoureux.

Est-ce qu’il existe des médicaments pour soigner l’éjaculation précoce ?

Il existe des pilules, des traitements et autres médecines qui peuvent aider à contrôler son éjaculation précoce sur le papier, mais rien n’a vraiment été prouvé officiellement.

La Dapoxétine

Parmi celles-ci, la plus connue est sûrement la dapoxétine, qui est en fait un inhibiteur sélectif qui agit très rapidement dans le corps.

Cette substance ne laisse aucune trace dans le sang après 24 heures. Elle permet de multiplier le délai d’éjaculation par 3 selon les études, après une période de traitement de douze semaines. Vous trouverez la dapoxétine sous forme de comprimés de 30 ou 60 mg, qui peuvent se prendre de 1 à 3 heures avant l’activité sexuelle.

Ces comprimés peuvent être prescrits en pharmacie ou par votre docteur et n’est pas couverte par l’assurance. La dapoxétine peut causer des effets indésirables comme des nausées, des maux de tête, une diarrhée et des étourdissements.

Le Priligy

Toujours dans les médicaments, vous avez le très populaire Priligy, qui a été inspiré des premiers médicaments utilisés pour ce genre de traitement, soit afin de retarder l’éjaculation.

Ces derniers étaient en fait des antidépresseurs, tout simplement, qui étaient prescrits aux patients souffrant d’éjaculations précoces. Le Priligy reprend ce principe, on le retrouve sous forme de comprimés.

Vous ne pourrez pas trouver ces comprimés en vente libre, il vous faudra tout d’abord consulter un médecin qui pourra ensuite vous le prescrire.

Il y a aussi des possibilités d’effets secondaires, comme des nausées, des vomissements ou des douleurs d’estomac.

Climax Control

Si vous voulez quelque chose de plus doux, un produit qui est dit être 100% naturel et sans effets secondaires, le Climax Control, qui utilise la puissance naturelle des plantes pour augmenter le taux de sérotonine dans le système nerveux.

Ce neurotransmetteur est très important dans l’équilibre de votre corps et son déséquilibre est souvent lié avec des signes de dépression. En augmentant son taux de sérotonine, cela permet une d’éloigner l’anxiété et pourrait ainsi avoir des effets positifs après quelques jours d’utilisation.

Lidocaïne

Dans le moins officiel, il y a les produits à base de lidocaïne, qui peuvent fournir un effet anesthésiant sur le pénis pour prévenir la sensibilité à l’excitation et ainsi retarder l’éjaculation. Cette application anesthésique peut être sous forme de gel ou sous forme de spray, qui doit être appliqué un peu avant l’acte sexuel, mais doit aussi être lavé du pénis pour ne pas désensibiliser la partenaire.

Est-ce qu’il y a des thérapies pour pallier au problème de l’éjaculation prématurée ?

Il est en effet possible de faire appel à la sexothérapie ou la psychothérapie, qui peuvent aider progressivement à avoir un meilleur contrôle du niveau de l’excitation lors de l’activité sexuel.

En ayant un échange sexuel volontairement interrompu, cela permettrait d’éviter le point de non-retour et ainsi de diminuer l’anxiété. L’efficacité de ces mesures est toutefois imprévisible et peuvent changer d’un sujet à l’autre. Elles peuvent aussi s’avérer être beaucoup plus coûteuses que d’acheter un simple paquet de comprimés par exemple.

Toutefois, s’il est possible d’améliorer la situation sans ne prendre aucun médicament, alors c’est toujours un plus à prendre en considération.

Est-ce que j’ai vraiment des éjaculations prématurées ?

Finalement, il est important de faire attention aux fausses éjaculations prématurées qui peuvent être causées occasionnellement chez les hommes qui n’ont pas nécessairement des troubles fonctionnels.

Parfois il se pourrait qu’un homme éjacule rapidement en faisant l’amour pour la première fois avec une nouvelle partenaire sexuelle très excitante, ou après une longue période d’abstinence.

Ces situations ne sont que des variantes de la performance sexuelle et ne sont pas considérées comme étant une manifestation d’une pathologie. Il faudra faire attention pour bien distinguer l’un de l’autre pour ne pas courir trop rapidement vers des conclusions qui pourrait vous causer de l’anxiété pour rien.