Problèmes de sommeil à 40 ans : quels sont-ils et comment y remédier ?

Les problèmes de sommeil peuvent concerner tous les âges, mais à partir de 40 ans, il devient indispensable de sérieusement se pencher sur la question.

La raison est qu’à cet âge, on franchit une étape prépondérante de la vie, et il ne s’agit pas uniquement d’un facteur psychologique.

En effet, c’est le corps tout entier qui change, entraînant par la même occasion des variations considérables sur l’état de santé.

Quels sont les principaux problèmes de sommeil commun à 40 ans et comment y remédier ?

Problème médical sous-jacent ou des médicaments

Bien que les personnes de plus de 40 ans souffrent souvent de ce qu’on appelle des troubles du sommeil « primaires », de nombreux problèmes de sommeil qu’ils rencontrent sont des problèmes de sommeil « secondaires ».

Cela signifie qu’ils sont secondaires à une condition médicale sous-jacente dont les principaux symptômes ne sont pas liés au sommeil. Les soucis primaires influençant directement le physique peuvent se résoudre avec, par exemple, l’utilisation de matériel comme les surmatelas sur wizza.

Si une personne de plus 40 ans a des difficultés à dormir, il est important de s’assurer que l’une de ces conditions courantes ne contribue pas au problème.

Le traitement d’un problème sous-jacent, comme une douleur non traitée, peut souvent améliorer le sommeil.

Il peut également être utile de parler à un pharmacien de tous les médicaments sur ordonnance et en vente libre pour s’assurer qu’ils ne contribuent pas à l’insomnie.

Apnée du sommeil

L’apnée du sommeil est une affection courante qui est importante à diagnostiquer, car elle a été associée à de nombreux autres problèmes de santé, en particulier chez les adultes de plus de 40 ans.

Suite à l’apnée du sommeil, une personne a des pauses fréquentes dans sa respiration pendant la nuit, ce qui peut devenir dangereux dans les cas les plus poussés.

La forme la plus courante est l’apnée obstructive du sommeil. Au cours de celle-ci, les pauses respiratoires sont dues à des obstructions dans les voies respiratoires, quelle qu’elle soit. Notez que cette condition est souvent associée au ronflement.

Une forme moins courante est l’apnée centrale du sommeil, au cours de laquelle les pauses respiratoires sont liées à des changements dans le cerveau.

Il n’existe pas de remède concret à l’apnée du sommeil, mais il y a des traitements mécaniques qui peuvent aider à atténuer sa manifestation, comme : le traitement par ventilation à pression positive, le port d’appareil buccal et même la chirurgie.

De plus, il est bon de vérifier à avoir une bonne hygiène de vie. En effet, le surpoids ainsi que l’alcool ou un mauvais régime alimentaire peuvent être une cause de ces problèmes.

Par conséquent, il est conseillé de revoir son alimentation et d’adopter un nouveau régime alimentaire si besoin. Pour cela, des nutritionnistes ou diététiciens pourront vous aider.

Insomnie

Les insomnies ne sont pas exclusivement réservées aux plus de 40 ans, certes, mais il faut tout de même savoir que ce sont les personnes les plus touchées par cette condition.

En effet, il s’agit souvent des personnes les plus stressées et angoissées, que ce soit à cause de la crise de la quarantaine, de la famille ou encore du travail. Par ailleurs, 70% des personnes ayant un job fix et répétitif souffrent d’insomnies.

Afin de contrer ce mal, de nombreuses personnes se tournent vers les somnifères. Néanmoins, il s’agit d’une mauvaise idée, car vous finirez par rapidement vous habituer à ces médicaments et aurez toujours besoin de plus, et de plus en plus fort.

Par conséquent, il est nécessaire de trouver une autre méthode. Parmi celles-ci, on compte notamment le yoga et la méditation, deux sports ou arts doux 100 %, mais aussi le sport en général et tout ce qui peut vous permettre de vous détendre. Même un bon bain chaud peut parfois suffire à lutter contre les insomnies.

Que faire pour prévenir les problèmes de sommeil ?

Pour vous assurer que vous pouvez vous endormir quand vous le souhaitez et rester endormi pour le repos de qualité dont vous avez besoin, faites du sommeil une priorité dans votre vie. Afin de vous aider, voici quelques petits conseils clés pour bien dormir après 40 ans.

  • Gardez votre cycle de sommeil et d’éveil constant tout au long de la semaine, y compris le week-end. Alors que la plupart des gens ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil la nuit, garder un cycle régulier peut être encore plus important que la quantité. Fixez-vous une heure de coucher et une heure de réveil et respectez-la.
  • Établissez un rituel de présommeil avant de vous coucher. Par exemple, prendre une douche et mettre des vêtements de nuit pourrait signaler à votre cerveau que vous vous dirigez vers le lit.
  • Donnez à votre cerveau le temps de se détendre. Si vous devez payer des factures ou régler une dispute, faites-le pendant la journée, pas au coucher.
  • Évitez la lumière en fin de soirée. Éteignez vos appareils électroniques au moins 30 minutes avant le coucher. La lumière maintient votre cerveau en état d’éveil.