Soigner sa tendinite naturellement

La tendinite ou tendinopathie est une affection qui touche particulièrement les sportifs. Néanmoins, elle peut se déclarer à tout âge et chez tous les types d’individus. Les plus courantes sont à l’épaule, au poignet et au tendon d’Achille, mais ce phénomène peut affecter n’importe quel tendon du corps. La tendinite est généralement très douloureuse et nous handicape au quotidien. Elle nous empêche notamment de travailler et de faire nos activités habituelles. Voici donc quelques solutions naturelles pour calmer ses symptômes !

Qu’est-ce que la tendinite ?

Avant de penser à soulager cette affection particulière, il faut d’abord comprendre de quoi il s’agit. Les tendons sont les fils qui relient les muscles aux os. Ils sont constitués de fibres collagènes et sont extrêmement résistants. La tendinite est donc une inflammation de ces tendons, ou de leur gaine. C’est un trouble que l’on considère comme musculo-squelettique puisqu’il est en rapport direct avec les muscles et les os. En général, la tendinite se caractérise par une vive douleur au niveau du tendon atteint. Dans certains cas, on peut aussi remarquer un gonflement dans la zone touchée. En cas de tendinite chronique, on parle de dégénérescence du tendon plutôt que de simple inflammation.

En général, la tendinite affecte les tendons les plus sollicités du corps. Parmi eux, on compte notamment le tendon d’Achille, l’épaule, le coude, le poignet, le genou et la hanche. Mais il existe également des tendinites qui touchent l’aine, le bassin et le pubis. Toutefois, ces inflammations se déclarent presque toutes de la même manière. Les diverses tendinites peuvent se traiter avec des solutions naturelles, comme l’harpagophytum qui soigne les inflammations.

Quelles sont les causes de la tendinite ?

Comme de nombreuses affections du genre, la tendinite peut être causée par de nombreux facteurs. Cette problématique s’adresse d’ailleurs principalement aux sportifs puisqu’elle peut être due à une trop grosse sollicitation des muscles, un mauvais échauffement ou un manque d’étirement. De la même manière, elle peut toucher les personnes qui exercent des professions physiques, et notamment des mouvements répétitifs.

Mais les risques de tendinite sont aussi augmentés selon d’autres facteurs importants. En effet, la tendinite peut être paradoxalement due à un manque d’entrainement ou une faible condition physique. Elle peut être issue d’un coup ou d’un micro-traumatisme. Une mauvaise alimentation ou hydratation peut également être la cause de cette affection. Enfin, la prise de certains médicaments -notamment les antibiotiques- peut être à l’origine de cette inflammation d’un ou plusieurs tendons.

Ainsi, avant de songer à un traitement à la tendinite, il est important de prêter attention à ces différentes causes. En effet, un changement d’hygiène de vie, un meilleur entrainement ou étirement, ou même l’arrêt de certains médicaments pourraient réduire grandement les facteurs de risque de la tendinite.

Les solutions naturelles contre la tendinite

La première chose à faire en cas de tendinite, est d’arrêter de solliciter le tendon. En effet, cette affection signale une trop grande sollicitation des tendons. Elle est donc généralement la première étape avant une éventuelle déchirure de ceux-ci. Il faut donc prêter attention à la douleur et opter pour le repos des muscles et des tendons. Qu’il s’agisse d’une activité physique ou d’un travail, essayer de poursuivre l’effort en cas de tendinite ne mène qu’à de plus graves complications. Ensuite, on peut se tourner vers des solutions naturelles pour lutter contre ce type d’inflammation.

L’harpagophytum pour apaiser l’inflammation

Comme nous le disions plus haut, l’harpagophytum soigne les inflammations. Cette plante originaire d’Afrique est aussi appelée griffe du diable, et est reconnue pour ses vertus anti-inflammatoires. Elle est notamment réputée pour soulager les douleurs musculaires, et articulaires. Son efficacité contre la tendinite est redoutable, et on peut facilement en trouver en pharmacie, sous forme de pommade. On peut également s’en procurer sous forme de gélules à avaler.

Le saule blanc, un redoutable allié contre les inflammations

Le saule blanc est un anti-inflammatoire naturel fréquemment utilisé en phytothérapie. Son écorce contiendrait en effet de la salyciline, une substance anti-inflammatoire. Le composé de cette molécule est proche de celui de l’aspirine, et ses effets sont semblables. Il s’agit donc d’un analgésique naturel. Néanmoins, la salyciline n’a presque aucun effet secondaire contrairement à son pendant chimique. Il est recommandé de faire infuser une quarantaine de grammes d’écorce dans de l’eau bouillante. Il suffit d’attendre une dizaine de minutes avant de retirer l’écorce et de le boire. Boire trois tasses de cette décoction chaque jour serait un excellent remède contre la tendinite.

Les huiles essentielles au service de vos tendons

La plupart des huiles essentielles ne peuvent pas être utilisées à même la peau. En cas de tendinite, il est donc recommandé de créer sa propre huile de massage pour soulager l’inflammation. Il faut pour cela choisir une huile essentielle aux vertus anti-inflammatoires. Parmi les plus réputées, on trouve notamment celle de lavande, celle de laurier, celle d’eucalyptus citronné et celle de romarin à camphre.

Après avoir préparé son huile de massage, il est recommandé de l’appliquer trois fois par jour sur la zone affectée en massant le muscle. Les effets de l’huile essentielle que vous aurez choisi se feront rapidement ressentir, et votre douleur disparaîtra aussi vite qu’elle n’est apparue !

Attention au retour de la tendinite !

La disparition rapide de la douleur ne signifie pas que la tendinite est entièrement soignée. Même si l’on utilise des solutions naturelles, il est primordial de s’accorder une bonne semaine de repos du tendon affecté. C’est le meilleur moyen de s’assurer que l’inflammation va se résorber entièrement. De la même manière, cela évite que la tendinite ne reprenne de plus belle dès la reprise de l’effort physique. Il faut donc rester vigilant sur les affections de ce type, et ne pas hésiter à consulter un spécialiste en cas d’inflammation chronique !